Multi-tâches
Multitâches et productivité

Le mythe et la réalité

Il est bien connu que le travail multitâche finit par réduire la productivité, n’est-ce pas?

En fait, une étude de Gloria Mark et al. de l’université de la Californie démontre le contraire. Les travailleurs interrompus dans leur tâche travaillaient plus vite que ceux laissés en paix, et livraient des résultats équivalents quant au nombre d’erreurs. Tiens, ça me rappelle que les journées où j’accomplis le plus de travail sont souvent celles où je suis bombardée de demandes et d’appels. Pourquoi? Sachant que je vais probablement être interrompue dans une tâche, je lui donne toute mon attention pour avancer le plus possible avant le prochain coup de fil.

Les interruptions peuvent être productives lorsqu’elles correspondent au sujet sur lequel vous vous penchez, ou qu’elles sont courtes. Par exemple, vous êtes en train de faire votre facturation mensuelle et un client appelle pour faire un paiement par carte de crédit. Si vous travaillez sur une tâche et qu’on vous dérange pour un tout autre sujet, vous devez complètement réorienter votre pensée. Cela prend du temps pour rediriger votre attention sur le sujet impromptu, disons un employé souhaitant vous parler d’un problème de production, et pour vous replonger dans vos chiffres et comptes clients par la suite.

Parlons maintenant de l’auto-interruption. Avouez-le, vous en êtes un expert! Une autre étude publiée par Gloria Mark a démontré que les interruptions technologiques fréquentes nous ont habitué à vérifier nos courriels et nos messages à tout moment. Il arrive qu’une surprise se glisse dans nos courriels : un message d’une personne qu’on aime, un rabais sur nos produits préférés ou un client potentiel montrant des signes d’acheteur. On ne veut rien manquer, et on interrompt nous-mêmes le flot de nos activités pour vérifier ce qui est rentré. Des chercheurs de l’université Duke ont trouvé que les gens recevaient en moyenne 65 à 80 notifications par jour! Leur étude a démontré qu’en désactivant toutes les notifications, les participants devenaient anxieux et s’inquiétaient de manquer quelque chose d’important. Par contre, lorsqu’ils avaient le loisir de vérifier leurs notifications aussi souvent qu’ils le souhaitaient, ils se sentaient stressés, malheureux et improductifs.

La vraie victime du multitâche et des interruptions n’est pas réellement notre productivité. C’est en fait notre santé mentale qui est la plus affectée. Même si nous avons la capacité de gérer plusieurs tâches presque en même temps, cela requiert un grand apport d’énergie et de concentration qui nous draine d’heure en heure. Après seulement 20 minutes de travail interrompu, dénote la recherche de Gloria Mark, les gens disaient se sentir beaucoup plus stressés, frustrés et sous pression devant un effort accru et une tâche à accomplir plus lourde.

Il existe plusieurs logiciels et applications vous permettant de désactiver certaines fonctions ou activités lorsque vous utilisez vos outils technologiques. Mais rien ne fonctionnera tant que vous n’aurez pas pris conscience que votre bonheur est directement relié à votre capacité à diminuer les interruptions pour vous concentrer sur ce qui compte vraiment. Une fois que vous aurez décidé d’améliorer votre sort, formez de nouvelles habitudes selon ce qui vous semble logique et accessible. Par exemple, vous pouvez vous entraîner à perdre le réflexe de regarder votre boîte de courriel dès qu’elle sonne. Vous savez très bien quelles habitudes vous sont néfastes, attaquez-les directement par petites bouchées. En plus de diminuer votre stress et votre sentiment d’impuissance face à tout ce qui vous interpelle, vous gagnerez une meilleure confiance en vos propres capacités à améliorer la façon dont vous travaillez et le bonheur que vous en retirez.

Pour plus d’info sur les recherches citées (en anglais) :

Zapier

Fastcompany.com

Business Insider

%d blogueurs aiment cette page :