Comment et quand faire payer vos clients

« Ça me met tout à l’envers. Mais comment peuvent-ils me manquer de respect de la sorte? »

Une cliente de 6DT.

Sylvie n’en peut plus. Chaque trimestre, elle imprime la liste de ses comptes clients en retard. Un par un, elle écrit, texte ou même appelle ses clients fautifs pour leur rappeler de payer leurs factures. Parfois, elle se rend compte que c’est la deuxième ou même la troisième fois qu’elle communique avec eux à cet effet.

« On fait des pieds et des mains pour livrer leurs projets dans des délais plus que serrés, mais ils prennent des mois à payer. J’ai l’impression de faire rire de moi! » me dit-elle, frustrée. 

Malheureusement, les petites entreprises qui tardent à se faire payer sont chose courante. Cela peut affecter vos flux de trésorerie négativement et créer un stress supplémentaire. Il est aussi difficile de ne pas prendre ce problème de façon personnelle lorsque vous travaillez directement avec le client ou que vous le dépannez dans une situation délicate. 

Voici quelques façons de vous faire payer plus rapidement, sans vous laisser emporter par le « drama ». 

  • Affichez clairement vos conditions de paiement. Assurez-vous que vos conditions de paiements sont visibles sur chaque facture. Bien qu’on veuille tous se faire payer au moment où le client reçoit sa facture, c’est souvent peu pratique pour le client. La facture doit passer au service de la comptabilité, le paiement doit être approuvé, et les entreprises effectuent souvent leurs paiements en lots à des dates précises durant le mois. Des conditions de paiement en 30 jours sont souvent le délai standard, mais rien ne vous empêche de demander 15 jours ou d’offrir 45 jours. Sachez cependant que les grandes entreprises ont souvent leurs propres politiques de paiement que vous devrez accepter ou négocier. 
  • Programmez des rappels automatiques pour tous les retards. Peu de plateformes de comptabilité, hormis QuickBooks en ligne ®, offrent la possibilité d’envoyer des rappels à la date d’échéance ainsi qu’avant et après. Si vous êtes un utilisateur de QuickBooks en ligne ® , profitez de cette fonctionnalité et programmez des courriels de rappel courtois. Si vous ne souhaitez pas aliéner vos clients, donnez-leur quelques jours de grâce avant l’envoi des rappels.
  • Exigez des intérêts pour les paiements en retard. Il est tout à fait justifiable d’exiger des intérêts pour les paiements reçus après une certaine date. Par exemple, vous pourriez exiger des frais de 2 % d’intérêt sur les factures impayées après 5 jours de grâce, ce que permettent des outils comme InvoiceSherpa. Si vous n’utilisez pas InvoiceSherpa, vous pourriez ajouter ces frais manuellement, en créant un nouveau produit que vous nommerez « Intérêt sur retard de paiement ». Assurez-vous d’inscrire cette condition sur votre modèle de facture afin que vos clients en soient toujours informés.
  • Prenez vos paiements directement du compte bancaire de vos clients. Oui, oui, vous avez bien lu! Il existe un service qui vous permet de débiter de l’argent du compte de vos clients au moment choisi. Les débits préautorisés peuvent se faire de façon ponctuelle, récurrente ou variable. Une fois que vous avez recueilli l’autorisation de vos clients et paramétré vos factures et paiements, vous n’aurez plus à courir après eux pour recevoir votre argent! Pour en savoir plus : www.Rotessa.com, ou tout simplement consultez notre blogue à cet effet. Ce que nous aimons le plus avec cet outil, est qu’il permet de mettre à jour vos comptes clients! Vive l’automatisation comptable.

En paramétrant et en automatisant vos conditions de paiement, vous pouvez réduire le nombre de factures qui sont payées en retard ainsi que la durée des retards. Prenez quelques heures pour définir et paramétrer vos conditions, et vous gagnerez du temps et la paix d’esprit! 

Communiquez avec un membre de notre équipe pour obtenir plus de conseils ou de l’aide pour vous organiser. 

%d blogueurs aiment cette page :